Les 10 questions posées en entretien d’audit

14 Oct

Dans la perspective des entretiens, j’ai lu  un article sur le site Wall Finance qui présentait 10 potentielles questions pouvant être posées lors des fameux entretiens.

J’ai décidé donc de les reprendre en y apportant des réponses précises et concises.

Voici la liste des 10 questions clés :

-Qu’est-ce que l’Audit ? (Si cela paraît évident, rares sont ceux qui arrivent à le définir clairement)

L’audit financier a pour objectif d’exprimer une opinion sur la régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes d’une entreprise ou d’un groupe d’entreprises (à compléter éventuellement avec la partie Définitions).

-Qu’est-ce que le Commissariat aux Comptes ?

Les commissaires aux comptes sont en charge du contrôle légal des documents comptables d’une société. Ils sont nommés pour six exercices avec pour objectif principal de vérifier la régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes qu’ils attestent dans un rapport soumis aux actionnaires ou associés qui approuvent les comptes en assemblée générale. Les CC sont responsables civilement et pénalement, tant à l’égard de la société que des tiers, des conséquences dommageables des fautes et négligences qu’ils commettent. Leurs obligations ne sont que de moyens et pas de résultat.

-Que pensez-vous faire lors de votre première année chez nous ?

Cette réponse est personnelle.

Pour ma part, voici les missions que j’aimerais réaliser au sein du cabinet d’audit :

– Vérifier que les états financiers correspondent à la réalité de l’entreprise

– S’assurer que les comptes établis par la direction de l’entreprise ne comportent pas d’anomalies significatives

–  Etudier le fonctionnement du service audité

– Etablir la revue analytique pour déterminer les postes des états financiers à investiguer

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive.

-Aimez-vous les déplacements? A quel point êtes-vous mobile ?

Cette réponse est personnelle.

Compte tenu du fait qu’il s’agira de ma première expérience dans un cabinet d’audit, je souhaite avant tout acquérir les réflexes et les compétences de l’auditeur. La mobilité étant une donnée intégrante dans le métier d’auditeur, je n’aurai aucune appréhension car cela participera à ma formation et à mon apprentissage.

-Pouvez-vous me parler d’événements récents qui ont affecté notre industrie ? Notre Cabinet ?

Cette réponse dépendra du cabinet dans lequel vous postulerez.

Il est capital de s’intéresser à l’entreprise dans laquelle vous postulez : les récents événements qui ont affecté le cabinet, les chiffres-clés, les perspectives de carrière…

-Pouvez-vous nous parler de la loi Sarbanes/Oxley ?

La loi Sarbanes/ Oxley (nom des deux sénateurs Paul Sarbanes et Michael G. Oxley) ou Public Company Accounting Reform and Investor Protection Act of 2002 ou plus simplement SOX, a été adoptée par le congrès américain en Juillet 2002 afin de répondre aux multiples scandales comptables et financiers : Enron, Tyco International ou encore WorldCom.

L’objectif majeur de cette loi est d’encadrer plus sévèrement la production des documents comptables et financiers. Parmi les mesures  prises, l’interdiction pour une société d’audit de combiner les prestations de conseil et d’audit pour un même client a été l’une des plus conséquentes.  L’obligation pour les PDG et directeurs financiers de signer les comptes et rapports financiers ou encore l’encadrement des avantages financiers (prêts) consentis par l’entreprise à ses dirigeants sont désormais obligatoires.

Je ne développe pas plus car j’ai l’intention d’écrire un article plus détaillé sur cette fameuse loi de 2002.

-Avez-vous des notions sur les IFRS ?

Les normes IFRS (International Financial Reporting Standards) sont une référence internationale indépendante pour les informations financières et comptables.

A partir de 2005, les normes IFRS s’appliquent  pour les comptes consolidés de toutes les sociétés européennes cotées (l’utilisation est facultative pour toutes les sociétés non cotées qui publient des comptes consolidés).

Les comptes sociaux de chaque société du groupe restent régis par les normes locales avec néanmoins une convergence progressive du PCG vers les normes IFRS.

L’option est  laissée à la discrétion de chaque Etat membre pour imposer les normes IAS/IFRS dans les comptes sociaux

-Que signifie pour vous « l’approche par les risques » ?

Elle consiste à optimiser les contrôles et à minimiser les risques d’erreurs dans l’appréciation des comptes, cet approche tient compte également des risques qui entourent l’entreprise dans ses activités spécifiques.

De ce fait, l’Audit peut être défini comme l’examen critique en vue de formuler une opinion sur le fonctionnement de l’entreprise.

-Connaissez-vous le déroulement d’une mission d’Audit ?

Il est souvent décomposé en 3 grandes phases :

-Prise de connaissance générale de l’entreprise : Cette étape consiste à recueillir toutes les informations sur l’entreprise à auditer.

-Evaluation du contrôle interne : Elle permet de recenser toutes les procédures qui conduisent aux travaux de comptabilisation pour en acquérir une connaissance précise

-Examen des comptes: l’auditeur recherche l’impact des forces et faiblesses sur la régularité et la sincérité des comptes.

-Quelles sont les phases majeures lors d’une année en cabinet d’audit ?

Vers septembre-octobre : revue de l’activité, revue du contrôle interne et mise en place de la stratégie d’audit.

Entre janvier et Mars : réalisation des tests substantifs

Entre mai et juillet : Dossier CAC et sortie des rapports

Image

CV

20 Août

CV

Intérêts Actualisation & capitalisation

3 Juil

Intérêts Actualisation & capitalisation.

Intérêts Actualisation & capitalisation

3 Juil
  1. Actualisation :

une opération qui consiste à calculer quelle valeur représente aujourd’hui un capital qui ne sera disponible que dans un certain nombre de périodes. La valeur présente est la valeur actuelle.

            Formuation :

Co=valeur actuelle

Cn:valeur future

t:taux (%)

n:durée n

 

                                   Co=   (Cn)/ (1+ t%)^n= Cn (1+t%)^-n

 

 2. Capitalisation

Définition :

La capitalisation consiste à accroître un capital par addition de ce dernier et des intérêts qu’il produit. Cette valeur future est dite valeur acquise.

 

            Formule : Cn= Co. (1+ t%)^n

3. La notion d’intérêts.

 Exemple 1 :

votre banque vous prête 1000€ au taux de 4,8% (annuel quand on précise pas) pendant 1 an. L’intérêt produit est :

 

I= 1000×4,8%=48€

 

Vous devez rembourser 1000+48=1048€.

 

Exemple 2 :

La durée de prêt 2000€ est de 2 ans au taux de 4,8%.

Deux moyens de calculer (int. Simples ou composés)

 

Intérêts simples :

Après 1an, l’intérêt est de 48€, la seconde année est de 48€ soit un intérêt simple qui est 2×48€=96€.

Au bout de 2 ans, on doit rembourser 1000+96=1096€.

 

Intérêts composés :

Après un an, l’intérêt est de 48€. Vous devez donc à la banque 1000+48=1048€

l’intérêt produit en deuxième année par les 1048€ est 1048×4,8%=50,3€

donc vous devez rembourser 1048+50,3=1098,30€.

Lien

http://www.youtube.com/watch?v=SUthOHfXVeQ

12 Juin

http://www.youtube.com/watch?v=SUthOHfXVeQ

situation de virgin

6 Mai

1 2 3 4

Les impôts sur le revenu en Grèce sont -beaucoup- plus élevés qu’en France, par Okeanews

16 Mar

initiative des étudiant-e-s et travailleurs-euses grec-que-s à paris

http://www.okeanews.fr/les-impots-sur-le-revenu-en-grece-sont-beaucoup-plus-eleves-quen-france/#axzz2NLINqpSW

Le « manuel » de calcul de l’impôt grec vient de sortir en Grèce. 53 pages qui reviennent en détail sur la manière dont les grecs seront taxés cette année. Début d’une série comparative sur les impôts en Grèce et en France. Premier épisode : les impôts sur le revenu.

Après le comparatif de l’année dernière, Okeanews remet cela pour l’année 2013. Le constat est le même : les grecs payent plus, beaucoup plus d’impôts sur le revenu que les français (vous pouvez aussi relire cet article qui revient sur des impôts inconnus en France. Ce sujet sera développé dans les semaines à venir pour y voir plus clair).

Les données utilisées sont celles des administrations françaises et grecques. Les graphiques utilisent les postulats :

– une année se compose de 12 mois de salaires ;

– les calculs sont effectués pour une personne seule.

Le modèle du calcul de l’imposition sur le revenu en Grèce ressemble à celui de la…

Voir l’article original 447 mots de plus

Un lobbying anti-IFRS de puissants groupes français

16 Mar

CARNET D'ADRESSES

ifrs gaapQu’ont apporté les normes IFRS ?

Au début des années 2000, l’Europe était confrontée à un multilinguisme comptable contraire à ses traités, notamment au Traité de Rome car des normes harmonisées sont nécessaires à la libre circulation des hommes et capitaux.

Mais les tentatives de directives comptables européennes avaient échoué et adopter les normes américaines aurait conduit l’Europe à ne pas avoir voix au chapitre.

Il a donc été décidé d’adopter, au moins pour les sociétés cotées, ce qui s’appelait à l’époque les normes « IAS », moyennant un processus d’homologation permettant de ne pas perdre la main. Ces dernières années, la crise a révélé que, plus que jamais, il fallait un langage comptable mondial.

Voir l’article original 654 mots de plus

10 Mar

important !!

CARNET D'ADRESSES

iasbPhilippe Danjou, membre du Board de l’IASB (International Accounting Standards Board), vient de publier un document dans lequel il fait une mise au point sur les normes IFRS.

Il examine et analyse dix affirmations reprises abondamment par les commentateurs français et qui lui paraissent infondées ou formulées de manière excessive :
– Les IFRS pratiquent une « juste valeur » généralisée ;
– Les normes IFRS ont pour objectif de refléter la valeur financière globale de l’entreprise ;
– Les IFRS nient le concept de prudence comptable ;

Voir l’article original 108 mots de plus

23 Fév
%d blogueurs aiment cette page :